Martin Clayer Accordeur de piano le Boulou 66

_-4

Où placer un piano ?

Evitez absolument de mettre votre piano trop prés des sources de chaleur (radiateurs, bouches de chauffage, climatisation etc…), prés des fenêtres et des baies vitrées . Les pièces chauffées au feu de bois sont à éviter ainsi que l’exposition de votre instrument au rayonnement direct du soleil et aux courants d’air.

Le piano est extrêmement sensible aux variations, surtout brutales, de température et d’humidité. Vous devrez toujours rester vigilants à ces facteurs de température et d’hygrométrie. La température idéale se situe entre 18 et 22°C. L’hygrométrie devrait se situer autour de 50%. Les meilleures piéces pour disposer le piano, pour ce qui concerne sa conservation, sont celles où ces paramètres ont le plus de probabilité de rester stables. Un excès d’humidité sera néfaste : gonflement du bois, corrosion des cordes et des chevilles, lenteur de la mécanique, instabilité de l’accord. Mais plus encore, redoutez l’excès de sécheresse, à l’origine de dégâts irréversibles : fissures de la table d’harmonie, fêlures et décollages de la table et du sommier, gauchissement du bois, désajustement de la mécanique, mauvaise tenue de l’accord.

L’achat d’un thermomètre et d’un hygromètre sera donc une précaution de base.

Il existe des humidificateurs – et des déshumidificateurs – susceptibles de venir à bout des situations extrêmes.
Enfin, il existe des appareils spécialement conçus pour l’optimisation des conditions d’humidité à l’intérieur même des pianos, les « Piano Life-Savers » de la firme Dampp-Chaser
Il peut être utile, par ailleurs, de disposer de l’antimite à l’intérieur de l’instrument,
pour éviter que ces insectes ne s’attaquent aux feutres.